L' Enfer des pauvres
(Mutter Krausens Fahrt ins Glück)
de Phil Jutzi
(1929 / Allemagne / 2h13)



Synopsis
La famille Krause vit chichement dans le quartier ouvrier berlinois de Wedding. Porteuse de journaux, la mère vit avec ses deux enfants, Erna et Paul. Alors que son fils est un jeune homme qui ne sait quoi faire de lui, sa fille, pleine de joie de vivre et d’espoir, tombe amoureuse d’un jeune communiste idéaliste...

Texte de présentation
L’Enfer des pauvres a été réalisé en 1929 par Phil Jutzi, cinéaste qui rencontra le succès en important en Allemagne des chefs-d’oeuvre de l’ère soviétique comme Le Cuirassé Potemkine d’Eisenstein ou en réalisant des films sur le prolétariat allemand. L’Enfer des pauvres mêle donc habilement message politique fort, aux idéaux encore innocents et un peu raides, et vie plus spontanée de la rue allemande. En effet, le film s’inscrit dans cette tradition utopique d’avant-guerre, celle de l’internationale ouvrière chère à des cinéastes français comme Jean Duvivier avec son film La belle équipe. Et L’Enfer des pauvres pourrait ainsi porter en lui des correspondances avec la simplicité de vivre au fil des rivières des gens dits, dans le plus beau sens du terme, “du peuple”, de certains films de Jean Renoir.


Projections de ce film organisées par le Festival d'Anères :

  le samedi 18 mai 2013 à 14h00 (Salle des Fêtes - Anères)
Musique interprétée par : Roch Havet (Piano), Mathieu Maestracci (ondes Martenot), David Venitucci (accordéon), Ianik Tallet (batterie)