L' Arlésienne
de André Antoine
(1921 / France / 1h14)
avec Gabriel de Gravone, Marthe Fabris


Synopsis
Frédéri, paysan camarguais, s’éprend d’une inconnue croisée à Arles, blessant sans le vouloir Vivette, secrètement amoureuse de lui. Apprenant que l’arlésienne a un amant, Frédéri se morfond, inconsolable...


Texte de présentation
Appuyé par Léonce-Henri Burel, l’un des plus grands chef-opérateurs du cinéma muet, porté par des décors naturels incomparables (les paysages de Provence, les arènes et le cloître Saint-Trophime d’Arles), Antoine sut puiser pour cet ultime opus dans les ressources d’un réalisme qu’il avait inventé trente ans plus tôt au Théâtre-Libre. Jusqu’à la fin de sa carrière en effet, celui qui fut le grand rénovateur de la scène théâtrale à la fin du XIXe siècle prétendit faire souffler sur le cinéma un vent de liberté dont ce film est le témoignage. «Si j’avais vingt ans de moins, écrivait-il en 1921, au lieu de bavarder, je ferais le Cinéma-Libre, libre des routines, des combinaisons, des trusts et des paresseux qui l’ont mené là où il est tombé».
Christophe Gauthier

Fiche IMDb de L' Arlésienne



Projections de ce film organisées par le Festival d'Anères :

  le jeudi 08 mai 2008 à 17h00 (Salle des Fêtes - Anères)
Copie 35mm provenant de Gaumont Pathé Archives
Musique interprétée par : Virgile Goller (Accordéon, trompette)