L' Aurore
(Sunrise)
de Friedrich Wilhelm Murnau
(1927 / Etats-Unis / 1h30)
avec Georges O’Brien, Janet Gaynor , Margaret Livingston


Texte de présentation
François Truffaut craignait le jour où il serait jugé par des critiques n'ayant jamais vu un film de Murnau. Mais cela n'arrivera sans doute jamais car il y a toujours, ici ou là, une projection de l'Aurore et des spectateurs éblouis qui vont colporter la nouvelle : "J'ai vu le plus beau film du monde." Ainsi le temps passe et l'on en revient toujours à la pureté de l'Aurore. Son intrigue est conventionnelle : un paysan naïf, séduit par une femme vénale venue de la ville, veut assassiner son épouse. Ce n'est qu'une trame à travers laquelle Murnau va porter à un point de perfection tout ce qu'il a déjà expérimenté dans les films qu'il a tournés jusqu'alors en Allemagne. Avec des moyens considérables, il maîtrise pour la première fois totalement son oeuvre, à l'image de la séquence finale et de l'étrangeté sensuelle du lac filmé la nuit, un lac où les corps flottent comme dans un poème de Rimbaud. L'Aurore est bien un grand film d'amour, mais filmé de la façon la plus impressionnante qui soit. Un amour comme un cauchemar que même l'aurore ne saurait dissiper. Philippe Piazzo

Fiche IMDb de L' Aurore



Projections de ce film organisées par le Festival d'Anères :

  le samedi 10 juin 2000 à 21h30 (Salle des Fêtes - Anères)
Musique interprétée par : François Debaecker (Piano)


  le dimanche 04 juin 2006 à 21h30 (Salle des Fêtes - Anères)
Copie 35mm provenant de Grands Films Classiques
Musique interprétée par : Mauro Coceano (Piano), Claire Lavandier (Chant), Meg Morley (Violon), Sylvie Hébrard (Violon), Jérôme Eskenazi (Alto), Pat Griffiths (Violoncelle), Jean-Sébastien Oudin (Violoncelle), Marine Tam-Tsi (Contrebasse), Hortense Moutard (Contrebasse), Aurélie Pichon (Clarinettes)